INJUSTICE : « Stupeur et tremblements » d’Amélie Nothomb

Par défaut


« Stupeur et tremblements » d’Amélie Nothomb paru chez Albin Michel, mais aussi en format poche est un roman autobiographique relatant les premiers pas de l’écrivain dans l’univers professionnel et notamment ici au sein d’une société japonaise où règne la discrimination à l’égard des femmes – qui plus est, à l’égard des femmes qui ne respectent pas le code hiérarchique japonais.
Quand on sait que l’auteur a ensuite connu un énorme succès avec ses nombreux romans, l’histoire nous invite à ne jamais désespérer de connaître des lendemains plus heureux au niveau professionnel…
Etant une adepte des romans d’Amélie Nothomb, je ne me lasse pas de son style riche en vocables recherchés,ni de sa façon de relater des histoires surnaturellement humaines.
Actuellement, son roman « Barbe Bleue » revisite le récit mythique éponyme d’une manière originale et très « nothombienne ».

Sélection de romans bienfaisants pour l’été

Par défaut

 Livresbienfete2016

Voici ma sélection de 12 romans bienfaisants pour vous permettre de passer un agréable été !

Pour chaque thématique, j’ai choisi un livre approprié à la période estivale qui se veut légère et divertissante

  1. Solitude : Si vous souhaitez considérer la solitude avec humour et lucidité, je vous recommande « Eleanor Rigby » de Douglas Coupland  en vous invitant à parcourir la chronique (2011) pour des informations complémentaires
  2. Deuil: Je vous recommande « La délicatesse » de David Foenkinos  , une histoire douce amère et agréable à lire pour faire face aux douleurs du deuil et remonter la pente de l’espoir (cfr petite chronique de 2012)
  3. Déception sentimentale: Je reste persuadée que le grand roman « Mange, prie, aime » de Elizabeth Gilbert  sera une source d’apaisement, d’évasion et de dépaysement bienvenus pour celles et ceux qui subissent une peine de coeur (cfr chronique de 2012).
  4. Sentiment d’injustice: Un livre d’une romancière dont j’apprécie le style et le surréalisme vous parle de son histoire personnelle dans le milieu du travail : « Stupeur et tremblements » de Amélie Nothombrelativisera le sentiment d’injustice subi. (cfr petite chronique de 2012).
  5. Relations familiales chaotiques : Dans ce contexte, je privilégie un roman qui tient en haleine et vous permet de passer un agréable moment de détente tout en mettant l’accent sur la thématique des conflits familiaux. Il s’agit de « Le Livre des Baltimore » de Joël Dicker », dont la chronique a été rédigée en avril 2016.
  6. Différence physique : véritable hymne à l’amour et à la différence, « L’art d’écouter les battements de coeur » de Jan-Philipp Sendker        vous mettra du baume au coeur et vous encouragera à surpasser les difficultés de vos différences physiques (cfr chronique de 2015)
  7. Différence sociale : Nous ne sommes pas tous pareils, nous ne sommes pas tous guidés par le succès, la gloire,  le stress. Lisez « Quelque chose en lui de Bartleby » de Philippe Delerm  et vous apprécierez une vision différente de la place que l’on peut espérer en société (cfr chronique de 2014).
  8. Différence culturelle : Le problème est plus que d’actualité. Alors pourquoi ne pas le soulever sous un angle particulier et humoristique ? Avec « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea » de Romain Puertolas vous ne regretterez pas le détour, car les vacances incitent à un ton plus léger même lorsque de graves sujets sont abordés (cfr chronique de 2013).
  9. Souffrance physique : Une belle histoire sur le thème de la maladie de la peste au 20ème siècle :« L’île des oubliés » de Victoria Hislop est un roman agréable à lire et qui tient en haleine tout en pointant le doigt sur une souffrance physique méconnue, mais bien réelle, et ceci même au 20ème siècle. (cfr chronique de 2013)
  10. Souffrance mentale : Un roman bienfaisant dont la lecture est à la portée de tous et qui est souvent plébiscité : « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle (cfr petite chronique de 2012)
  11. Prendre de l’âge : Restons dans l’humour avec cet opus qui remet à l’honneur les seniors et leur formidable capacité d’adaptation : « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson (cfr chronique de 2012)
  12. Roman initiatique bienfaisant : Citons ici un conte métaphorique qui met en valeur les qualités de dépassement de soi : « Jonathan Livingston le goéland » de Richard Bach           vous aidera à survoler vos soucis et sombres pensées… (cfr chronique de 2014)

 

BONNE LECTURE ET BONNES VACANCES !

SENTIMENT D’INJUSTICE

Par défaut

Lorsque votre patron vous laisse entendre que vous êtes nul et que vous ne valez rien… Il faut parfois beaucoup de courage pour retrouver une estime de soi malmenée par des échecs professionnels ou des paroles malveillantes.

Les mauvais coups du destin sont multiples : le deuil, la maladie, la maltraitance, la guerre font émerger un sentiment d’injustice souvent difficile à digérer.

Le remède vient  parfois d’un roman qui verbalise ce sentiment et redonne l’espoir en de nouvelles perspectives…ou tout simplement qui nous montre l’existence de problèmes encore plus difficiles à surmonter et nous aide à relativiser les nôtres.

Je vous propose quelques lectures dans la catégorie « Thème du sentiment d’injustice » que vous trouverez dans la colonne située à droite sur ce blog, notamment des articles sur les quelques romans suivants :

Florence Aubenas « Le quai de Ouistreham »
Delpine de Vigan « Les heures souterraines »
Amélie Nothomb « Stupeur et tremblements »
Christian Signol « Les Enfants des Justes »
Guy de Maupassant « Boule de Suif »
Jo Baker « Une saison à Longbourn »
– George Orwell « 1984 »
Gilbert Cesbron « Une abeille contre la vitre »
– Pierre Lemaitre « Au revoir là-haut »
Philippe Claudel « Les âmes grises »
Anthony Doerr « Toute la lumière que nous ne pouvons voir »
Laetitia Colombani « La tresse »
– Samira Sedira « Majda en août »
H.J. Lim « Le son du silence »
Myriam Rawick « Le journal de Myriam »
Agnès Ledig « On regrettera plus tard »

 

Mais peut-être connaissez-vous également des livres sur ce thème ? N’hésitez pas à partager vos expériences ….