Interview d’une auteure au roman bienfaisant « Il y a des siècles que je t’aime »

Par défaut

 

 

 

 

 

 

 

« Il y a des siècles que je t’aime« 

Elisabeth Demouy

Editeur : Chapitre.com, 2015

L’épreuve du deuil entraîne souvent des questionnements sur la finitude de l’existence, sur  le rôle de notre vie, sur l’après-vie… Différentes réponses existent et nous sommes tous en quête de celle qui nous convient le mieux. Dans son premier roman, Elisabeth Demouy nous propose une option réconfortante pour surmonter la perte d’un être cher.

Je remercie l’auteure d’avoir bien voulu répondre à mes questions après cette belle et intéressante lecture.

LirepourguérirElisabeth Demouy, dans ce premier roman « Il y a des siècles que je t’aime », vous abordez le thème du deuil. Le bonheur d’un jeune couple est brisé par la mort tragique de la femme, Catherine, qui perd la vie dans un accident de voiture. Maxime, son compagnon, va devoir affronter cette épreuve brutale qui l’anéantit. Pouvez-vous nous décrire les différentes étapes de sa démarche qui procèdent du roman initiatique tel que vous le définissez ?

Elisabeth DemouyMa définition du roman initiatique, c’est une lecture qui inspire, qui fait réfléchir. Qui initie le lecteur en ouvrant des portes vers d’autres consciences. Le genre de lecture qui donne parfois envie de refermer le livre entre deux chapitres ou deux pages, pour mieux intégrer son contenu. J’ai choisi le thème fort de la perte d’un être cher comme tremplin d’accès à une dimension plus vaste. Car dans la mort se trouve aussi la renaissance, c’est une transmutation d’énergie. C’est le cheminement d’un homme qui perd sa femme d’un tragique accident dans la fleur de l’âge. Ce drame inacceptable l’entraînera dans une quête de vérité qui le mènera bien au-delà de la compréhension de la mort de son âme sœur. Composé en trois parties – le deuil, la reconstruction et la quête spirituelle – il s’adresse à tout le monde.

LirepourguérirVous évoquez dans votre roman le principe de réincarnation des âmes. Est-ce une croyance à laquelle vous adhérez depuis toujours ou vous est-elle apparue comme évidente après une expérience qui vous a marquée ?

La réincarnation est pour moi une évidence. Les innombrables récits d’expérience de mort imminente (également connus sous le nom de NDE), sont là pour en attester. Cela explique le cas des enfants qui se mettent à parler dans une langue étrangère ou des personnes qui sont attirés par un pays, un lieu ou une ville et qui s’aperçoivent sur place qu’ils connaissent l’endroit comme leur poche, alors qu’ils n’y ont jamais mis un pied.

Lirepourguérir :  Pourquoi, selon vous, la croyance en la survie des âmes peut-elle être source de bien-être dans la vie de tous les jours ?

Elisabeth DemouyN’est-ce pas plus agréable de se dire que l’âme est éternelle plutôt que de croire que l’on n’a que cette vie pour tout expérimenter ? Selon le Dalaï Lama, nous aurions eu d’innombrables vies… Ce qui laisse le temps à l’âme de mûrir et d’évoluer. Choisir de croire à la réincarnation permet d’être plus serein et moins dans le jugement – de soi-même comme des autres.

Lirepourguérir :  Pour les lecteurs qui n’adhèrent pas à la théorie de la réincarnation des âmes –  voire à leur survie après la mort – pensez-vous que votre roman puisse déclencher un processus de mieux-être après le décès d’un proche ? Par exemple, en soulignant le bienfait des rencontres humaines bienveillantes comme c’est le cas dans votre roman.

Elisabeth DemouyJe l’espère ! Bien évidemment que les rencontres sont importantes. Je crois qu’on ne rencontre personne par hasard. Dans cette histoire, la belle-sœur de Maxime, lui recommande une psychologue, qui s’avérera très importante dans son processus d’ouverture. Avant la mort de son âme sœur, Maxime était tout ce qu’il y a de plus cartésien : en suivant sa quête de vérité, j’invite le lecteur à réfléchir sur sa propre vision de l’existence.

Publicités

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s