Lorsque votre patron vous laisse entendre que vous êtes nul et que vous ne valez rien… Il faut parfois beaucoup de courage pour retrouver une estime de soi malmenée par des échecs professionnels ou des paroles malveillantes. Le remède vient alors parfois d’un roman qui verbalise ce sentiment et redonne l’espoir en de nouvelles perspectives…ou tout simplement qui nous montre l’existence de problèmes encore plus difficiles à surmonter et nous aide à relativiser les nôtres.

Je vous propose quelques lectures dans la catégorie « Thème du sentiment d’injustice » que vous trouverez dans la colonne située à droite sur ce blog, notamment des articles sur les quelques romans suivants :

Florence Aubenas « Le quai de Ouistreham »
Delpine de Vigan « Les heures souterraines »
Amélie Nothomb « Stupeur et tremblements »
Christian Signol « Les Enfants des Justes »
Guy de Maupassant « Boule de Suif »
Jo Baker « Une saison à Longbourn »
– George Orwell « 1984 »
Gilbert Cesbron « Une abeille contre la vitre »
– Pierre Lemaitre « Au revoir là-haut »
Philippe Claudel « Les âmes grises »
Anthony Doerr « Toute la lumière que nous ne pouvons voir »
Laetitia Colombani « La tresse »

Mais peut-être connaissez-vous également des livres sur ce thème ? N’hésitez pas à partager vos expériences ….

Publicités

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s