L’INJUSTICE DU MONDE « Boule de suif » de Guy de Maupassant

Par défaut

« BOULE DE SUIF » de Guy de Maupassant

J’ai choisi cette nouvelle de Maupassant pour illustrer le sentiment d’injustice que l’on ressent face à l’hypocrisie et à la lâcheté des gens dits « gens de bien ».

Publié pour la première fois en 1880 au sein d’un recueil collectif de nouvelles « Les Soirées de Médan », ce récit imposa Guy de Maupassant (1850-1893) parmi les grands noms de la littérature française.

Il s’inspire d’un fait divers survenu lors de la guerre franco-prussienne en 1870-71. Fuyant la ville de Rouen qui vient d’être assiégée par les Prussiens, dix personnes prennent place dans une diligence en direction de Dieppe : un couple de commerçants, un couple de bourgeois, un couple de nobles, deux religieuses, un démocrate et une prostituée surnommée Boule de suif.

Durant le trajet qui les emmène à leur première halte, Boule de suif partage généreusement son panier de nourriture avec ses compagnons de voyage. Dans l’auberge qui les accueille, un Prussien leur fait du chantage : il ne leur permet pas de poursuivre leur route avant d’avoir pu passer une nuit avec Boule de suif. D’abord outrés par ce chantage, les notables commencent petit à petit à s’impatienter. Ils mettent au point une stratégie visant à convaincre Boule de suif de céder aux avances du Prussien. Les religieuses ajoutent leur grain de sel et Boule de suif finit par se sacrifier. Lorsque la diligence est enfin autorisée à repartir, les compagnons de route snobent Boule de suif, aucun d’entre eux ne la remercie, ni ne lui propose de partager les victuailles que, contrairement à elle, ils n’ont cette fois-ci pas oublié d’emporter.

Maupassant

Le style et l’écriture de Maupassant est délectable. Je vous invite à écouter ici un commentaire didactique sur certains passages de la nouvelle.

Récit classique bienfaisant ?

A travers  les descriptions réalistes et l’ironie sous-jacente de ce récit, nous ressentons combien Maupassant déplore les élans de bassesse et de veulerie de la condition humaine. Sa vision acérée du monde et de l’être humain est plutôt pessimiste. Le lecteur regrette l’ingratitude des personnes qui accompagnent Boule de suif et se demande sans doute pourquoi personne ne lui prête un tant soit peu de considération ou de générosité….

Mais dans une situation équivalente, la question est de savoir quelle aurait été notre attitude, à nous lecteurs outragés !

Car, avouons-le, de telles situations, nous en connaissons tous…face à un être esseulé, incompris, différent et dont les comportements diffèrent de nos préceptes et de notre éducation…

Publicités

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s