LITTERATURE REFUGE : Critique de Nathalie CAILTEUX | MyBOOX

Par défaut

LITTERATURE REFUGE : Critique de Nathalie CAILTEUX | MyBOOX.
sur le roman « STONER » de John Williams, lu, aimé et librement traduit par Anna Gavalda, paru aux éditions Le Dilettante

« …Ce roman nous renvoie inévitablement à notre propre sort, à notre condition d’être mortel et futile, mais également et surtout à la chance de pouvoir contourner cette condition en aimant et en étant aimé, seule chose qui vaille vraiment la peine de vivre. Lorsque la littérature devient le vecteur de ce pouvoir, on ne doit pas s’en priver n’est-ce pas ?…. »

À propos de Nathalie Cailteux

Philologue passionnée par la littérature et les effets positifs de celle-ci sur le moral. A l'écoute de vos problèmes, je vous propose de surmonter vos difficultés grâce à la lecture de romans. - www.lirepourguerir.com  /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Philologist with a passionate interest in literature and its positive effects on well-being, I recommand you the reading of novels to ease your pain and overcome difficulties of life. www.readtoheal.wordpress.com  //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////   Contactez-moi sur / Please contact me via deslivrespourguerir@gmail.com

Une réponse "

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.