HUMANISME ET SURREALISME | MyBOOX

Par défaut

HUMANISME ET SURREALISME | MyBOOX
Critique sur le roman de Jacqueline Harpman « Moi qui n’ai pas connu les hommes » paru aux éditions Le Livre de Poche, dont voici un extrait « …Bien que l’histoire semble surréaliste, elle s’inscrit au coeur des fondements de notre humanité, et souligne ce qui la caractérise dans son essence : le temps, l’espace et la relation avec autrui. Ces trois éléments qui définissent à la fois les limites et la personnalité de chaque individu semblent avoir été usurpés aux survivantes de l’histoire tant et si bien qu’elles pensent ne plus vivre sur terre… »

J’ai lu deux fois ce roman et la première fois, voici plus ou moins 15 ans, il m’avait fait oublier les soucis d’un quotidien alors pénible et surtout avait redonné un nouvel élan à mon envie de lecture. Cet élan ne s’est jamais tari depuis lors.

Il s’agit d’un ouvrage phare pour lequel j’ai écrit un grand article dans mon ouvrage 

 

Publicités

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s