Rester au lit ! Une option possible pour cette Journée de la Femme ???

Par défaut

« La femme qui décida de passer une année au lit »

de Sue Townsend

Ses enfants partis de la maison pour faire leurs études, son mari, absent pour le travail, Eva se met au lit. Elle y restera toute une année.

Son attitude a de quoi surprendre. Sa famille proche ne la comprend pas et pense qu’elle fait une dépression. La rumeur se répand, des voisins et amis lui rendent visite, les médias commencent à en parler et chacun y va de sa propre interprétation.

Au fil du récit, nous pénétrons dans la vie des gens hauts en couleurs qui font partie de l’entourage d’Eva, à commencer par son mari infidèle, ses enfants (des jumeaux) insupportablement doués et asociaux, une mère et une belle-mère excentriques. D’autres personnages entrent peu à peu dans la vie d’Eva et certains d’entre eux se montreront plus humains et bienveillants que les membres de sa propre famille.

« La gentillesse, c’est quand on dit de gentils mensonges, pour ne pas faire de mal avec des mots qui sont vrais. »

Eva veut se donner le temps de regarder sa vie en face, ses chagrins, ses déceptions. Elle se penche sur son passé et tente de découvrir le sens de la vie.

« Lorsqu’elle déverrouillait la lourde porte de la bibliothèque et pénétrait dans l’espace feutré de la salle de lecture, avec la lumière du matin tombant des hautes fenêtres qui éclairait les livres sagement alignés sur les étagères, elle éprouvait une telle joie qu’elle aurait même accepté de travailler sans être payée. »

Et si le sens de la vie venait de la bienveillance des êtres humains qui nous entourent…?

Sue Townsend

 

Roman bienfaisant ?

Lors de sa parution, ce roman a été encensé par la critique. Sous des allures de littérature chick lit, l’histoire se révèle beaucoup plus profonde qu’elle n’y paraît au premier regard. Avec un côté burlesque très présent, ce récit divertit autant qu’il dérange en soulevant des questions sur la société moderne et les relations familiales. Outre la possibilité de se relaxer en s’évadant dans cette aventure totalement rocambolesque, le côté réconfortant n’apparaît qu’au regard de la conclusion, car seule la bienveillance d’autrui sauvera la mise à Eva.

En guise de conclusion, je vous invite ici à visionner les commentaires de la traductrice française, Fabienne Duvigneau.

 

Publicités

À propos de Nathalie Cailteux

Philologue passionnée par la littérature et les effets positifs de celle-ci sur le moral. A l'écoute de vos problèmes, je vous propose de surmonter vos difficultés grâce à la lecture de romans. - www.lirepourguerir.com  /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Philologist with a passionate interest in literature and its positive effects on well-being, I recommand you the reading of novels to ease your pain and overcome difficulties of life. www.readtoheal.wordpress.com  //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////   Contactez-moi sur / Please contact me via deslivrespourguerir@gmail.com

"

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.