Archives de Tag: côtoyer la mort; thanatopracteur; aide à domicile; vieillesse

Côtoyer la mort, tout en restant vivant et heureux …

Par défaut

« Le reste de leur vie »

de Jean-Paul Didierlaurent

Editions Au Diable Vauvert (2016)

J’avais déjà beaucoup apprécié « Le Liseur du 6h27 » premier roman de cet auteur. C’est avec un plaisir renouvelé que j’ai retrouvé son talent de conteur lorsqu’il nous parle de la vie des petites gens et la parfume de senteurs particulières.

Dans « Le reste de leur vie« , le lecteur fait la connaissance d’Ambroise, qui exerce une profession méconnue et pourtant bien nécessaire, celle de thanatopracteur : il s’agit de la personne habilitée à remettre en forme l’apparence des défunts pour que la famille puisse en garder un bon souvenir. Ambroise vit avec sa grand-mère Beth, une femme diabétique et débordante de générosité.

Manelle de son côté est une aide à domicile qui  veille au bien-être des personnes âgées en soulageant leur quotidien. Le vieux Samuel, son préféré, vient d’être diagnostiqué d’un cancer au cerveau.

Le hasard va rapprocher ces quatre personnes dans un périple qui ….devrait finir comme pour tous les contes…

Dans la vidéo ci-après, Jean-Paul Didierlaurent nous relate la genèse de ce roman et comment il souhaite mettre en lumière des personnes qui font le bien autour d’elles en toute humilité.

 

Roman bienfaisant ?

Tous les ingrédients sont réunis pour nous faire vivre une charmante histoire humaine avec ses drames et ses bonheurs.

Côté drames, nous retrouvons à travers le quotidien de Manelle les affres de la vieillesse, de la maladie, de la perte d’autonomie qui caractérisent les personnes dont elle s’occupe. Le quotidien d’Ambroise croise les personnes affectées par le deuil et la perte d’un être cher. Ces deux jeunes protagonistes mettent toute leur énergie au service des autres tout en côtoyant la mort et en négligeant leur propre existence .

L’histoire nous apprendra qu’il est possible de vivre heureux avec cette composante essentielle qui caractérise la vie et qui nous fait trembler d’angoisse, la mort. Le secret pour atteindre ce bonheur de vie au seuil de la mort n’est pourtant pas difficile à deviner, il suffit tout simplement d’aimer

 

 

 

 

Publicités