Roman développement personnel « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle

Par défaut

« Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle

Les romans de Laurent Gounelle ont ceci de très appréciable : accessibles à tous, ils communiquent un message universel, positif et bienfaisant par le biais d’une histoire.

Lorsqu’une bohémienne annonce à Jonathan  qu’il va bientôt mourir, toute sa vie et ses certitudes s’effondrent. Il prend quelques jours de congé pour se réfugier dans la paisible demeure de sa tante Margie. Celle-ci lui transmet de précieux conseils de vie, ou disons-le en termes modernes, lui procure des séances de coaching personnel pour reprendre en main sa destinée.

Autour de ce protagoniste principal, d’autres personnages se débattent avec leurs propres soucis et crises existentielles. Un lien ténu ou plus fort relie ces divers caractères qui prendront chacun un envol différent à la fin du roman.

Retenons quelques citations de ce récit apaisant à lire :

« Bien vivre, c’est se préparer à mourir sans regrets »

« Le monde est la résultante de nos actes individuels. Se changer soi-même est la seule voie vers un monde meilleur. Un monde meilleur où il fait bon vivre. »

« Avec la vitesse, on perd en émotion ce que l’on gagne en sensation »

« Nous sommes des êtres complets et la nature nous amène à le ressentir profondément, alors que la société crée en nous le manque. Elle sait nous faire croire et nous faire ressentir qu’il nous manque quelque chose pour être heureux. Elle nous interdit d’être satisfaits de ce que nous avons, de ce que nous sommes. Elle ne cesse de nous faire croire que nous sommes incomplets.« 

Valeur bienfaisante ?

Si vous doutez de tout et surtout si vous doutez de vous, de vos capacités, de votre confiance, lisez ce récit qui, bien que sous une apparence assez simpliste, met des mots sur des vérités qu’il est toujours bon de relire ou de ré-entendre.

La citation (de Bouddha) qui introduit ce roman m’a tout particulièrement interpellée :

Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est maître du monde

Pour finir, voici une interview de l’auteur sur son dernier ouvrage :

Publicités

Si vous avez un commentaire sur cette page, n'hésitez pas à m'en faire part !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s