Archives de Tag: Littérature islandaise; Islande; Vikings; sagas; contes

Fureur littéraire en Islande

Par défaut

« La lecture élargit l’horizon de la vie, la vie devient plus grande, elle devient autre chose, c’est comme si l’on possédait une chose que personne ne pourra jamais nous enlever, et ça vous rend plus heureux« 

« Le Coeur de l’Homme » (2011) de Jón Kalman Stefansson (auteur islandais)

L’ISLANDE et son rapport à la lecture

Je reviens d’un séjour dans ce pays nordique qui émerveille par ses multiples paysages, ses couleurs vives, son climat changeant et le sourire de ses habitants.

Mais l’Islande est aussi un pays ancré dans une tradition littéraire très forte et il m’a semblé intéressant de l’évoquer sur ce blog. En 2011, l’Unesco décerna à la capitale Reykjavik le titre de Cité de la Littérature. C’était la première fois qu’une ville dont la langue n’est pas l’anglais recevait cet honneur.

La littérature occupe une grande place en Islande.  Sur environ 320 000 habitants, plus ou moins un millier de titres sont publiés chaque année par des Islandais. C’est énorme !

La renommée de plusieurs auteurs a également dépassé les frontières islandaises :

  • Arnaldur Indridason et Arni Thorarinsson pour les polars
  • Audur Ava Olafsdottir, auteur de « Rosa Candida« , mais aussi de « L’Exception« 
  • Bersveinn Birgisson, auteur de « La lettre à Helga« 
  • Jón Kalman Stefánsson
  • et bien d’autres encore…

Les références à la littérature sont partout.

L’Eglise Hallgrimskirkja de Reykjavik porte par exemple le nom de Hallgrim Pétursson, le plus grand écrivain islandais du XVIIe siècle, auteur des Psaumes de la Passion.

Sculpture de lecteurs dans l’Eglise Hallgrimskirkja

 

Une application mobile gratuite permet

 de déambuler dans les rues de la capitale

en écoutant des exposés ou extraits relatifs aux sagas et aux auteurs contemporains (par exemple Indridason).

 

Les Vikings issus de pays nordiques comme la Norvège sont venus s’installer en Islande au 9ème siècle. Une tradition narrative faite de sagas en tous genres s’y est peu à peu développée : récits des colonisateurs, évocation de grandes traditions épiques et sacrées etc. En faisant une visite autour du pays, on s’aperçoit que presque chaque lieu est relié à un conte populaire.

Ecrire pour exister, écrire pour témoigner de la richesse naturelle ambiante, écrire pour partager. Lire pour apaiser ses angoisses, lire pour se sentir moins seul, lire pour trouver le bonheur d’exister…

Le sol islandais inspire les écrivains pour notre plus grand plaisir…

Publicités