Archives de Tag: lire pour guérir

« Lire c’est vivre plus »

Par défaut

img_6649

Lire c’est vivre plus

sous la direction de Claude Chambard

L’Escampette Editions (2015)

 

Cet opuscule de 65 pages regroupe les pensées de huit écrivains et/ou traducteurs sur le thème de la lecture, un sujet qui, comme vous le savez, me tient à coeur.

Dans sa préface intitulée « Plus je lis, et plus je change« , Claude Chambard dédie ce livre à Claude Rouquet, créateur des éditions L’Escampette.

Il passe ensuite la plume aux personnes qui ont collaboré à cet ouvrage :  David Collin, Christian Garcin, François Gaudry, Alberto Manguel, Claude Margat, Lambert Schlechter, Catherine Ternaux.

Au fil des écrits sont également compilées un grand nombre de citations ayant pour thème la lecture, les livres, la passion littéraire…

Je vous en livre quelques-unes…

« La passion des livres est la pharmacie de l’âme » Jules Janin

« Si la littérature constitue un moyen privilégié pour connaître la vie, c’est au fond parce qu’elle n’est finalement rien d’autre que la vie elle-même » Marcel Proust

« La vraie lecture commence quand on ne lit plus seulement pour se distraire et se fuir, mais pour se trouver » Jean Guéhenno

« La vertu paradoxale de la lecture […] est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens » Daniel Pennac

L’éloge de la lecture est bien au programme de cet ouvrage collectif  qui ravira les amateurs, rassurera celles et ceux qui se sentent isolé(e)s dans leur passion et enfin motivera les plus hésitants à se lancer dans la littérature par la porte la plus accessible qui soit : le livre…

BIENTôT NOËL ! « Petites douceurs pour l’âme » de Jack Canfield et Mark Victor Hansen

Par défaut


Voici un chouette un cadeau « bibliothérapeutique » à offrir pour Noël.

Il s’agit des « Petites douceurs pour l’Âme » de Jack Canfield et Mark Victor Hansen, recueil de 80 histoires « qui réchauffent le coeur et remontent le moral », publié aux éditions Michel LAFON.

Il s’agit de petits récits remplis de bons sentiments que l’on peut savourer à l’envi au gré de ses humeurs. Lire cet ouvrage d’une seule traite n’est pas conseillé. Les auteurs eux-mêmes recommandent de prendre le temps de bien digérer ces histoires une à une, car selon eux, « …ouvrir un livre comme celui-ci, c’est un peu comme s’asseoir à une table pour un repas composé uniquement de desserts. Ca peut être un peu trop lourd, comme un menu sans légumes, sans salade et sans pain. »

Ils nous recommandent aussi de ne pas hésiter à partager les histoires qui nous interpellent, voire de mettre en action certaines idées.

Je ne résiste pas au plaisir de vous recopier une histoire qui prête à la réflexion :

Commencez par vous-mêmes

Le texte qui suit est gravé sur la tombe d’un évêque anglican du XIIe siècle dans les cryptes de l’abbaye de Westminster :
Quand j’étais jeune et libre et doté d’une imagination sans frein, je rêvais de changer le monde. Devenu plus sage avec les années, je compris que le monde ne changerait pas, alors je réduisis quelque peu mes visées et décidai de ne changer que mon pays. Mais lui aussi semblait immuable.
En approchant de la vieillesse, suprême et désespérée tentative, je décidai de ne changer que ma famille, ceux dont j’étais le plus proche, hélàs! ils ne voulaient rien entendre.
Et maintenant, étendu sur mon lit de mort, je comprends soudain : si seulement je m’étais changé moi-même, alors à mon exemple ma famille aurait aussi changé.
De leur inspiration et de leur encouragement, j’aurais tiré la force d’améliorer mon pays et qui sait, j’aurais peut-être changé le monde.

                                                                                                                                                                                                                     Anonyme

DSC00013D’ores et déjà,

je vous souhaite à toutes et à tous

de très joyeuses fêtes de fin d’année….

et à très très bientôt ….